Liege Airport

 
Vous êtes ici: Business > Investir et habiter > Habiter en Wallonie

Habiter en Wallonie

Le choix du logement est certes l'une des préoccupations principales de toute personne qui s'installe en Wallonie. Il est relativement aisé de louer ou d’acheter un logement (appartement ou maison), et les choix sont extrêmement variés. A proximité de LIEGE AIRPORT une offre importante de logements existe en milieu urbain ou dans un environnement rural. Dans tous les cas, le coût du logement est nettement inférieur à celui pratiqué dans les capitales européennes.
 

Sur la base de vos souhaits, LIEGE AIRPORT vous conseille sur la meilleure manière de trouver ce que vous recherchez

  • La location d’un bien
    • Appartements modernes et anciens, villas, studios, maisons unifamiliales ou "maisons de maître", meublés ou non, toutes les possibilités existent. Les prix varient évidemment en fonction du type de logement, de sa taille, de son degré de confort et de standing.
    • Pratiquement tous les logements sont loués moyennant la signature d'un contrat de location appelé "bail". Il existe le bail de courte durée (maximum 3 ans) non résiliable avant l'échéance et le bail de 9 ans. Ce dernier peut être rompu, moyennant un préavis de 3 mois, à chaque terme de 3 ans.
    • Des logements, le plus souvent meublés, peuvent également êtres loués pour de courtes périodes.
    • Les propriétaires exigent le plus souvent, au moment de la location, le dépôt d'une garantie, équivalente à deux mois de loyer maximum.
       
  • L’achat d’un bien
    • Lorsque vous achetez un bien immobilier, il y a plusieurs formalités à accomplir. Il s'agit également de payer des droits d'enregistrement, des frais administratifs et, le cas échéant, des frais de notaire.
    • L'acte notarié est indispensable pour assurer la sécurité juridique de l'opération.
    • Les frais de l'acte d'acquisition comprennent les taxes relatives à l'opération, dont les droits d'enregistrement constituent la partie la plus importante (en général 12,5 %), le coût des formalités administratives et les honoraires du notaire (le cas échéant).

Soins de santé

La Belgique dispose d'un réseau de soins de santé parmi les plus modernes et les plus performants du monde :

  • Plus de 311 hôpitaux, agréés par le ministère de la Santé Publique représentent quelque 48.680 lits dont 39% dans le réseau public et 61% dans le réseau privé.
     
  • Plus de 30.000 médecins sont au service d'une population d'environ 10 millions d'habitants.
     
  • En Belgique, pour les employés comme pour les indépendants, l'assurance maladie est obligatoire; elle fait partie de l'assujettissement obligatoire à la sécurité sociale.
    • Pour les employés, les cotisations sont prélevées directement sur le salaire par l'employeur pour le compte de l'employé.
    • Les indépendants doivent cotiser volontairement à une caisse de sécurité sociale pour travailleurs indépendants.
    • Il y a lieu également de s'affilier à une mutuelle, qui assurera le remboursement (partiel ou total selon le type de prestations) des soins médicaux et de l'achat de certains médicaments.
       
  • Les pharmacies sont facilement reconnaissables à leur enseigne en forme de croix verte. Elles sont ouvertes du lundi matin au vendredi soir et, souvent, le samedi matin. Quelques pharmacies par quartier, assurent, à tour de rôle, un service de garde le samedi après-midi et le dimanche (les adresses sont affichées mois par mois en vitrine de toutes les pharmacies).
    • Certains médicaments courants sont en vente libre. Dans ce cas ils ne donnent lieu à aucun remboursement.
    • D'autres, plus spécifiques, ne sont vendus que sur présentation d'une ordonnance rédigée par votre médecin. Ceux-ci font, pour la plupart, l'objet d'un remboursement partiel.
    • Quasi tous les médicaments disponibles sur le marché international peuvent se trouver en Belgique, éventuellement sous un autre nom que celui que vous lui connaissez dans votre pays d'origine.

Se déplacer

La Wallonie est équipée d’un réseau de transport moderne et efficace couvrant les principales destinations du pays et offrant des liaisons rapides avec les grandes métropoles européennes.

  • Le réseau ferroviaire belge est composé de plus de 3.400 km de voies formant un réseau fonctionnel et rapide reliant les principales villes du pays entre elles et aux grandes villes des pays voisins.
    • Les liaisons internationales sont assurées par 470 Thalys (trains à grande vitesse) qui sillonnent chaque semaine quatre pays : l’Allemagne, la Belgique, la France et les Pays-Bas.
    • Depuis Liège, il est possible de rejoindre Paris en moins de 2h20 et Cologne en à peine 1h30.
       
  • Le réseau autoroutier wallon est très dense et s'articule autour de deux grands axes :
    • du Nord au Sud (Pays-Bas – France)
      • E19 : Amsterdam – Bruxelles – Paris ;
      • E25 : Amsterdam – Liège – Luxembourg ;
      • E411 : Bruxelles – Luxembourg.
    • et d'Est en Ouest (France / Grande-Bretagne – Allemagne)
      • E40 : Ostende – Bruxelles - Liège –Cologne ;
      • E42 : Londres – Dunkerque – Lille – Namur – Liège –Trèves ;
      • E429 : Londres – Dunkerque – Lille – Bruxelles.
         
  • Les aéroports de Bruxelles, Charleroi et Liège offrent bien entendu de nombreuses destinations vers les villes d’Europe et le reste du monde.

Enseignement

La Wallonie dispose d’un système éducationnel, de qualité et diversifié. De nombreuses alternatives s’ouvrent aux parents pour le choix d’une école maternelle, primaire ou secondaire incluant des écoles locales, européennes et internationales.

  • Il existe 3 réseaux d’éducation :
    • Les écoles officielles (organisées par les pouvoirs publics : communes, villes, provinces et communautés) ;
    • Le réseau 'Libre' (principalement catholique). Ce réseau regroupe des écoles de tous niveaux, soit qu'elles appliquent une pédagogie particulière, soit qu'elles s'adressent à un public spécifique ;
    • Les écoles privées (un minerval est demandé).  Ces écoles ne font pas partie du système belge mentionné ci-dessus et comprennent tant les écoles internationales que les écoles religieuses ou toute école étrangère enseignant dans une langue étrangère.
       
  • Les niveaux :
    • L'enseignement proprement dit débute à partir de 2 ans et demi par trois années d'enseignement maternel, non obligatoire, mais fortement conseillé par la plupart des pédagogues. Il est conçu comme une préparation active des jeunes enfants à la scolarité primaire.
    • Le primaire comporte un cycle de six années : de 6 à 12 ans. Les matières abordées sont principalement, la lecture, l'écriture, et, d'une manière générale la maîtrise de la langue maternelle et les mathématiques.
    • Le secondaire général (de 12 à 18 ans) est destiné aux jeunes qui prévoient de poursuivre leur scolarité au delà de 18 ans, soit vers l'université, soit vers l'enseignement supérieur non universitaire. Il exite toutefois d’autres formations (le secondaire technique, le secondaire artistique et secondaire professionnel)
    • L’enseignement supérieur et les universités sont remarquablement intégrés dans le paysage de la Recherche européenne de haut niveau et poursuivent une longue tradition d’excellence.
       
  • La Belgique possède également un certain nombre d’écoles internationales parmi lesquelles 3 sont des écoles européennes situées dans la capitale. Ces écoles internationales fournissent un enseignement selon les systèmes d’éducation américain, britannique, français, allemand, scandinave et japonais.
    • Les écoles européennes enseignent également dans la langue maternelle de l’enfant plus une autre langue introduite au niveau primaire. Une seconde langue étrangère est étudiée à partir de la 2e année du secondaire et, à partir de la quatrième, il est encore possible d’étudier deux langues supplémentaires.
       
  • L'enseignement de promotion sociale (souvent connu sous l'appellation "Cours du soir") propose une gamme très vaste de formations organisées suivant un horaire généralement compatible avec une activité professionnelle.
    • L'enseignement de promotion sociale offre à un étudiant la possibilité d'acquérir un titre d'études qu'il n'a pas obtenu dans sa formation initiale.
    • Cet enseignement intervient aussi dans le cadre de la formation personnelle et professionnelle continue.

Art de vivre

  • Wallonie gourmande
    • La Wallonie tire de ses forêts gauloises et de ses plaines, les charcuteries qui ornaient déjà la table de César (le jambon d’Ardennes, les produits d’Aubel ou encore le foie gras d’Upigny…).
    • De ses sources intarissables et salutaires, la Wallonie a conservé une tradition de thermalisme et une incroyable diversité d’eaux dont Spa et Chaudfontaine ne sont que les plus célèbres.
    • De ses prairies généreuses et de ses plateaux herbagés, naissent un large éventail de fromages, du Herve de caractère au plus tendre " lait cru ".
    • Dans ses champs fertiles, elle moissonne la matière première de ses bières nationales, innombrables et diverses, brunes, blondes, blanches, ambrées ; de table ou de saison ; artisanales ou d’abbaye.
    • Mais la Wallonie, c’est aussi des élevages d’exception, fruit du savoir faire et de la patience de générations d’hommes de la terre, sélectionnant les races et produisant une viande à la qualité supérieure ; une viande dont le Blanc Bleu reste notre premier ambassadeur.
    • Pour la fine bouche, la Région wallonne joue aussi habilement sur la gamme de la douceur et des douceurs, en faisant resplendir de mille nuances et de mille formes un chocolat traditionnel élevé au rang de chef-d’œuvre par des maîtres confiseurs comme Galler.
       
  • Terre d’art et de culture
    • En matière de musique classique, une tradition wallonne brillante est attestée dès le 9ème siècle mais triomphe véritablement de la Renaissance au 20e siècle avec de grands noms tels Grétry ou César Franck… Aujourd’hui, la musique classique résonne toujours en nos murs, bien vivante autour de conservatoires renommés comme l’Orchestre philarmonique de Liège et d’institutions au talent reconnu par-delà les frontières comme l’Opéra royal de Wallonie situé à Liège.
    • Le jazz est également un style musical très vivant en Wallonie. Citons Guy Cabais, Phil Abraham, Nathalie Loriers, Philippe Catherine…
    • En peinture, la Wallonie a apporté à chaque courant artistique sa contribution au patrimoine européen. Citons le graveur Félicien Rops ou encore des personnalités des figures de proue de l’Art contemporain comme Pol Bury, Pierre Alechinsky et, bien sûr les figures de proue du surréalisme, René Magritte et Paul Delvaux. Aujourd’hui, les œuvres de Jean-Michel Folon attirent les regards internationaux.
    • Toujours dans le domaine des arts graphiques, il est impossible d’ignorer le rôle novateur joué par le pays wallon dans la bande dessinée notamment au travers du " journal de Spirou " et de l’Ecole de Marcinelle, avec des personnalités comme Jijé ou Franquin.
    • La Wallonie brille aussi par de grands noms de la sculpture comme Constantin Meunier ou Félix Roulin. Elle se manifeste aussi par une tradition constante de maîtres artisans s’illustrant dans l’art de la céramique, à Andenne ; dans le travail du cuivre, avec la dinanderie de la Cité des Copères ; de l’étain, avec les postainiers hutois ou du verre, dont le Val Saint Lambert de Seraing demeure aujourd’hui un des fleurons mondialement apprécié.
    • Dans une sélection largement arbitraire, évoquons simplement des écrivains et des poètes comme les surréalistes Achille Chavée et Henri Michaux ainsi que des personnalités aussi diverses que Marcel Thiry, Charles Plisnier, Maurice Carême, Georges Simenon ou, aujourd’hui, Pierre Mertens, Amélie Nothomb, Nicolas Ancion…
    • Enfin, le cinéma wallon connaît aujourd’hui une renommée internationale grâce à des réalisateurs comme Bouli Lanners, Jean-Jacques Andrien, Benoît Mariage, Gérard Corbiau, Alain Berliner, Jaco Van Dormael ou les frères Dardenne et des acteurs comme Benoît Poelvoorde, Pascal Duquenne, Marie Gillain, Emilie Dequenne, Natacha Regnier, Cécile de France…
 
 
 
ProduWeb ProduWeb