Vision stratégique 2040

Une année 2022 importante

Comme vous le savez, les enjeux ne manquent pas dans une année 2022 déjà bien entamée. A côté du Master plan, nous mesurons l’importance d’y associer un Master plan environnemental.
Nous devons en effet prendre en compte les questions liées à l’environnement et à la mobilité.

Un énorme travail est réalisé pour obtenir le renouvellement du permis d’exploiter. L’étude d’incidences est désormais terminée et est soumise à enquête publique jusqu’au 21 avril.

Ensuite, les fonctionnaires technique et délégué se prononceront sur notre demande.

Plusieurs autres défis de taille se présentent avec la restructuration de Fedex, le développement du hub de Cainiao, les conséquences du conflit en Ukraine avec l’arrêt des activités d’Airbridge Cargo, l’inflation et l’augmentation des coûts de l’énergie.

Renforcer l’attractivité et la résilience

Notre stratégie vise à renforcer l’attractivité de Liege Airport et sa résilience.
Qu’est-ce que ça veut dire ? Comment y arriver ?

En donnant plus de sens, en créant plus d’emplois et en améliorant l’adhésion à notre projet.

Nous allons, tous ensemble, transformer l’ADN de l’aéroport en passant d’un aéroport cargo de transit pour devenir un fournisseur de solutions logistiques multimodales et soutenables. Notre aéroport s’intègrera de plus en plus au cœur d’une offre logistique complète (air, rail, route, fluvial et même maritime).

L’aéroport est encore une plate-forme de transit et affronte une concurrence croissante des autres aéroports.

Surtout, sur le marché, on constate une accélération du transfert de “pouvoir de décision” des compagnies aériennes vers les logisticiens.

Enfin, la politique européenne implique des efforts en matière de soutenabilité et d’environnement (électrification, carburants verts, motorisation plus écologique…).

8 piliers à développer

Comment réussir cette mutation et être meilleur demain ?

8 piliers ont été identifiés :

1. Implémenter des mesures environnementales.

Implémenter des mesures environnementales : tout d’abord, une roadmap environnementale a été définie. Elle comprend les thématiques du bruit, du réchauffement climatique, de la mobilité, de la biodiversité, de la qualité de l’air et une attention sur la pollution des sols, des eaux de surface et des eaux souterraines.

Des leviers existent également pour inciter les compagnies aériennes à voler plutôt en journée et avec des avions moins bruyants.

2. Jouer un rôle actif dans la mise en oeuvre et la promotion de solutions multimodales.

Comme expliqué plus haut, la réalité du marché invite à faire bouger les lignes, à casser les silos. La plateforme multimodale rail-route de Liege Logistics accueille un trafic ferroviaire de plus en plus important venant de Chine.

Elle a traité 16.103 conteneurs en provenant de Chine en 2021, soit une augmentation de près de 70% par rapport à 2020. Cela représente 172.893 tonnes, tant à l’import qu’à l’export (+66%). Cette articulation entre modes de transport en Wallonie et en Belgique est très attractive pour les logisticiens. A nous de bien valoriser nos atouts.

3. Exploiter le levier des zones d’activité économique en attirant les “bons” clients.

Exploiter le levier des zones d’activité économique en attirant les “bons” clients en 2e ligne et jouer un rôle actif pour la 3e ligne. L’objectif est de créer plus d’emplois à la tonne, plus de valeur ajoutée dans le traitement des marchandises.

La 2e ligne accueillera des activités logistiques orientées vers le packaging, le reconditionnement, le tri, le groupage, le stockage. La 3e ligne accueillera des bureaux, des services aux entreprises et pour les travailleurs du site.

Une partie des zones d’activité économique sera consacrée à la multimodalité avec des activités logistiques reliées au rail. Cette stratégie permettra de fixer le business en région liégeoise.

4. Créer et animer une communauté cargo.

Créer et animer une communauté cargo est important pour le partage de projets, le sentiment d’appartenance, l’échange d’expériences.

Autour d’enjeux qui concernent les manutentionnaires, les agents en douanes, les compagnies aériennes, les logisticiens, les douanes, l’AFSCA et les administrations, cette communauté cargo sera une valeur ajoutée pour l’ensemble des acteurs de l’aéroport.

5. Faciliter le business, mutualiser et offrir des outils digitaux et du traitement de données aux handlers et logisticiens.

Nous avons un rôle moteur à jouer dans la mise en œuvre plus rapide et plus intense de solutions digitales (tracking, intelligence artificielle, 5G, cloud…).

6. Améliorer les performances opérationnelles (qualité de la manutention, du temps de transit, de la sécurité, des problèmes de mobilité).

7. Etendre l’offre de nos spécialités (produits pharmaceutiques…).

8. Augmenter la gamme de services disponibles sur l’aéroport.

Cela passe par des services industriels comme la maintenance des gros porteurs, mais aussi par une offre de services améliorée dans le transport public, l’horeca, la formation avec la Liege Airport Academy et bien d’autres expériences positives pour les utilisateurs de l’aéroport.